Les astéroïdes

astéroïdes

Les planètes sont, par définition, des astres qui orbitent autour d’une étoile. Les astéroïdes peuvent donc être considérés comme étant des sortes de mini planètes. Leur faible masse leur a valu pendant longtemps le surnom de planétoïdes, ou planétes mineures. Elles furent observées pour la première fois en 1801. A cette époque, on cherchait une planète entre l’orbite de Mars et de Jupiter, puisque la grande distance les séparant intriguait. On découvrit tout d’abord Cérès, un objet d’environ 1 000 km de diamètre. Par la suite on en répertoria de plus en plus. Aujourd’hui, le nombre d’astéroïdes catalogués dépasse les 10 000. Ils se concentrent pour la majorité dans la ceinture d’astéroïdes, située entre les orbites de Mars et Jupiter.

Certains ont pensé que les astéroïdes étaient les débris d’une planète qui aurait éclatée à la suite d’une violente collision. Cependant, cette hypothèse fut progressivement écartée, considérant le fait que les  » morceaux  » sont très éparpillés. Ce serait plutôt les restes du système solaire primitif qui ne se serait pas complètement agglomérés. Ils se répartissent à travers le système solaire mais, comme mentionné plus haut, la majorité orbitent dans la ceinture d’astéroïdes. On en retrouve également beaucoup dans la ceinture de Kuiper, au-delà de l’orbite de Pluton. Le nuage de Oort, plus loin encore, rassemblerait les noyaux cométaires. Un certain nombre d’astéroïdes orbite approximativement entre Saturne et Uranus, les Centaures. Des astéroïdes troyens ont été repérés dans les points de Lagrange de Jupiter en grande quantité, et plus récemment dans ceux de la Terre et d’autres planètes, mais en nombre très inférieur. Les NEA ( Near Earth Asteroids ) sont, comme leur nom l’indique, des astéroïdes potentiellement dangereux qui voyagent très près de la Terre. Ceux qui croisent notre orbite porte le nom de météoroïdes. On appelle météores les  » étoiles filantes  » et météorites les fragments de roches qui atteignent la surface de la Terre. Malgré le nombre impressionnant d’objets primitifs nous entourant, s’ils étaient tous réunis en un seul corps, ils seraient plus petits que notre Lune.

Les connaissances que nous avons des astéroïdes proviennent essentiellement d’observations et de l’analyse des météorites. En 1991, la sonde Galiléo en route vers Jupiter croisa Gaspra et, deux ans plus tard, Ida. C’est à ce moment que nous eûmes les premières images haute résolution d’astéroïdes. Étrangement, on a découvert qu’un corps plus petit orbitait autour de Ida. Plus tard, on a observé d’autres astéroïdes accompagnés de petits satellites. Une mission conçue spécialement pour l’étude d’astéroïdes est la sonde spatiale NEAR, qui fut chargé d’étudier Éros, un NEA, lors de son passage près de la Terre. Par un heureux hasard, il croisa sur son chemin Mathilde et en profita pour prendre quelques clichés. NEAR a atteint Éros le 14 février 2000.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*