L’énergie marémotrice

L'énergie marémotrice

Il est possible d’exploiter les marées à l’aide de centrales hydroélectriques pour produire de l’électricité. En effet, les centrales hydroélectriques se servent de la force de l’eau puisque c’est le mouvement de l’eau qui actionne les turbines, produisant ainsi de l’électricité. Les centrales marémotrices ne peuvent pas exploiter l’énergie potentielle de l’eau, comme c’est le cas pour le complexe hydroélectrique de la baie James, car l’amplitude des marées n’est pas assez suffisante. Ces centrales exploitent plutôt la force contenue dans le courant naturel de l’eau, soit son énergie cinétique. Comme il y a deux marées par jour, le courant change quatre fois de direction dans une journée (24h50). Pour exploiter ces changements de direction du courant, on utilise des “turbines” spéciales que l’on nomme «groupe bulbe» et qui ont la particularité de fonctionner dans les deux sens.

L’énergie électrique produite par les centrales marémotrices n’est pas suffisante pour alimenter un pays, mais parvient quand même, comme dans le cas de la centrale de la Rance en France, à alimenter en électricité près d’un quart de millions de foyers. Le principal avantage de ce type de centrale est qu’il ne dépend pas des conditions climatiques, mais plutôt de la géométrie céleste qui est constante sur des intervalles de quelques milliers d’années. Les marées constituent donc une ressource renouvelable d’énergie qui ne pollue pas. D’ailleurs, on étudie actuellement la possibilité d’implanter ce type de centrale dans la baie de Fundy. À l’heure actuelle, une centrale expérimentale y est à l’essai. Bref, c’est un sujet à suivre dans les prochaines années.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*