James Clerk Maxwell

james Clerk Maxwell

Né le 13 juin 1831 à Édimbourg, en Écosse, cet homme se distingua dès son entrée à l’académie d’Édimbourg. À 14ans, il compléta un travail sur les ovales où il établit une définition générale sur les ellipses. Quoique ces idées n’étaient pas complètement des nouveautés puisque Descartes avait définit ces courbes mais le travail reste remarquable pour un jeune de 14ans!

Maxwell alla ensuite au collège Trinity où il rencontra les intellectuels de l’école (il y avait des Guimonds dans ce temps là?). Il se distingua encore du groupe comme étant un cerveau. Certaines personnes avaient du mal à le suivre dans ses conversations, quoique c’est principalement dû à sa personnalité, tellement il était brillant.

En 1855-1856, Maxwell fit l’un de ses plus grands travaux, l’extension des théories de Michael Faraday sur les lignes de forces électriques et magnétiques. Il démontra qu’une simple équation mathématique décrivait le comportement des champs électriques et magnétiques et leur interrelation. En 1856, le père de Maxwell devint malade et il passa plus de temps avec son père où il mourut le 3 avril de cette même année.

Ensuite il étudia les anneaux de Saturne et démontra que ces anneaux étaient faites de milliers de particules solides sinon les anneaux ne seraient pas aussi stables comme elles le sont. Il démontra aussi les dimensions (longueur, largeur et le rayon). Cet essaie lui a valu le prix Adams. George Biddell Airy a écrit : « C’est une des plus remarquables applications des mathématiques à la physique que j’ai vu. »

En 1859, le journal d’Édimbourg, le Courant, a écrit : « Le professeur Maxwell est déjà reconnu comme l’un des plus remarquables hommes dans le monde scientifique ». En 1862, il calcula la vitesse de propagation d’un champ magnétique et il en conclut que c’était approximativement aussi rapide que la vitesse de la lumière. Sa théorie est que le phénomène de la lumière serait d’abord un phénomène électromagnétique.

Il réussi avec brio sur d’autres travaux sur des sujets multiples jusqu’à sa mort, le 5 novembre 1879. Son docteur, le Dr.Paget a affirmé qu’aucune personne n’a affronté la mort aussi consciemment et calmement.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*