Louis Pasteur

Louis Pasteur

Pasteur 1822-1895

« La vie est en fonction de la dissymétrie de l’Univers »

Ce génie de la chimie est né à Dole dans le Jura (France). Il a vécu une bonne partie de sa vie à Strasbourg auprès de sa femme, Marie Laurent, ainsi que leurs cinq enfants. Il a travaillé sur plusieurs projets de recherche tout en étant enseignant de chimie à la Faculté de Strasbourg. Vers la fin de sa vie, il s’est montré humble et discret. Néanmoins, il a reçu plusieurs honneurs et prix. L’Institut Pasteur a même été fondée pour féliciter la carrière de ce grand homme et permettre aux prochains chimistes de faire avancer la médecine autant que lui.

C’est en 1839 que Louis Pasteur a débuté ses études en science. Il a fréquenté le Collège Royale de Besançon, un établissement fort réputé. Il y a obtenu deux baccalauréats : lettre et science. Il a soutenu deux thèses importantes en physique et en chimie, dans le domaine de la cristallographie, pour lequel il a apporté des progrès notables.

D’abord chimiste, ensuite biologiste, il a toujours persévéré. Grâce à ses efforts constants, à sa confiance personnelle ainsi qu’à une soif de savoir particulièrement aiguisée, il a permis à la médecine de son époque de se mettre à jour. Il a d’abord performé ses recherches dans le domaine de la cristallographie…

Son travail démontre que la structure moléculaire a une influence sur la déviation de la lumière polarisée, sous l’effet de cristaux appelés tartrate et paratartrate (voir définition). Il en est venu à la conclusion que les produits issus de la matière vivante sont dissymétriques et actifs sur la lumière polarisée.

Le reste de la vie de Louis Pasteur s’est déroulée dans un laboratoire. Il s’acharnait sur une théorie bien à lui : l’existence de bactéries est la cause de plusieurs maladies. Il se concentrait sur des cultures bactériennes qui , selon le savant, dévoileraient la réponse à ses questions. Peu après avoir découvert un vaccin contre la rage, il a pu le tester sur Joseph Meister, mordu 14 fois par un chien enragé. Le traitement fut un succès. Par la suite, Pasteur a établi les grands principes de l’asepsie et de la pasteurisation, encore utilisés aujourd’hui.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*