La planète Venus

Planète Venus
  1. La taille de Venus
  2. Sa surface
  3. La durée du jour
  4. La durée d’un année
  5. La constitution de Venus
  6. La gravité
  7. La découverte de Venus

Venus est la seconde planète en partant du Soleil (juste après Mercure). C’est une planète de type terrestre (aussi dite tellurique) car comme la Terre elle est essentiellement constituée de roches et l’on pense qu’elle s’est formée en suivant le même mécanisme.

La taille de Venus

Venus  a une taille très proche de celle de la Terre (elle est juste un peu plus petite) ce qui fait qu’on les qualifie souvent de planètes  « jumelles ». Son diamètre est de 12100 km.

Sa surface

La surface de Venus est très différente de celle de la Terre. Elle est très sèche et assez chaude pour que le plomb y reste à l’état liquide. La pression atmosphérique y est extrêmement élevée, elle est comparable à la pression qui règne à un kilomètre de profondeur dans un océan terrestre. Elle est recouverte de canaux qui font penser à des lits de rivière. Les scientifiques pensent qu’ils se sont formés au cours d’éruptions volcaniques, la lave les auraient creusés en s’écoulant. Une caractéristique propre à Venus est la présence de volcans dits « arachnoïdes » qui se sont formés selon un processus unique dans le système solaire qui n’est pas totalement expliqué. Venus comporte cependant aussi des volcans comparables à ceux de la Terre. Certaines zones de sa surface font penser à des continents, la plus grande d’entre elles a été baptisée Ishtar Terra (Ishtar est une déesse babylonienne équivalente à Venus). On a aussi découvert de profondes fosses semblables à celles existant au fond de certains océans terrestres. On y trouve aussi des chaînes de montagnes ainsi que des cratères de météorites. La plus haute montagne de Venus est le Maxwell Montes  (11 km ) qui dépasse le point culminant de la Terre (Le mont Everest). La partie de Venus plongée d’un la nuit est le siège d’un étrange phénomène : elle émets une lumière dite « cendrée ». On pense qu’elle est liée à une forte concentration en dioxyde de carbone de l’atmosphère vénusienne. Lorsque ce gaz est exposé aux rayonnements ultraviolets du Soleil il se décompose en monoxyde de carbone et en oxygène, cette transformation chimique s’accompagne de l’émission d’un lumière verte.

La durée du jour

La rotation de Venus, encore plus lente que celle de Mercure, s’effectue en 243 jours terrestres et se fait dans un sens inverse à celui de la majorité des autres planètes du système solaire. Sa rotation et sa révolution  autour du Soleil aboutissent à une durée du jour vénusien qui est de 117 jours terrestre.

La durée d’un année

Une année est de 225 jours terrestres sur Venus, ce qui est moins que la durée d’une rotation complète et un peu moins que deux jours vénusiens.

La constitution de Venus

La surface de Venus est couverte de roches tandis que son cœur est composé d’un mélange de fer et de nickel. Son épaisse atmosphère, constituée de dioxyde de carbone, de diazote et de gaz toxiques, est à l’origine des fortes pressions et piège la chaleur grâce à un puissant effet de serre.

La gravité

A la surface de Venus la gravité est comparable à celle de la Terre par contre il y règne une pression 90 fois plus élevée que la pression atmosphérique terrestre bien plus puissante que la gravité.

La découverte de Venus

Venus étant plus proche du Soleil que la Terre, elle nous apparaît toujours proche de ce dernier dans le ciel. Elle n’est visible qu’avant l’aube (à l’est)  et un peu après le crépuscule (à l’ouest). Dans de nombreuses cultures la Venus du matin et celle du soir étaient considérés comme des astres distincts. Les romains appelaient l’astre du matin Venus (la déesse de l’amour) et celui du soir Lucifer ce qui signifie « porteur e lumière » et désignait un servant chargé de devancer le Soleil afin d’éclairer son chemin). Nous ne savons pas avec certitude qui les identifia comme un seul et même astre mais les première traces écrites de cette conception datent de 1581 avant Jésus Christ et figurent sur la tablette d’Ammisaduqa. Environ 3000 ans plus tard, en 1610, l’astronome Galileo Galilei utilisa un lunette astronomique qui lui permit de découvrir que Venus présentait des phases comparables à celles de la Lune.En effet, Venus présente face à la Terre une proportion de sa face visible qui varie au cours de sa révolution autour du Soleil. La découverte de ces phase constitua à l’époque un argument important en faveur de la Théorie de Nicolas Copernic selon laquelle les planètes tournent autour du Soleil. Quelques années plus tard, en 1639, Jeremiah Horrocks,  un astronome anglais, observe observe un transit de Venus : il s’agit d’un passage de la planète entre et la Terre et le Soleil au cours duquel celle-ci apparaît sous la forme d’une tache sombre. L’astronome russe Mikhail Lomonsov observe en 1781 un autre transit de Venus qui lui permet de découvrir que celle-ci possède une atmosphère. Il n’y a eu alors plus d’autres découvertes majeures jusqu’en 1920 lorsque l’astronome américain Franck Ross observe Venus

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*